Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?

DIRECTION

Etablissement public de santé, l’Hôpital Dumonté est membre d'une direction commune avec les Hôpitaux de Vendée au CHD de LA ROCHE SUR YON, dirigé par M. Francis SAINT HUBERT, directeur par intérim. Un directeur délégué, M. Brieuc CARRE est en charge plus spécifiquement de l’établissement.

CONSEIL DE SURVEILLANCE

Le Conseil de surveillance arrête la politique générale de l'établissement, ainsi que sa politique d'évaluation et de contrôle. Il se prononce sur l'état prévisionnel des recettes et des dépenses. Il arrête également la politique d'amélioration de la qualité et de la sécurité des soins. Le conseil est présidé par M. Bruno NOURY, Maire de L'Île d'Yeu.

La Commission Médicale
d'Etablissement (CME)

La CME est composée des médecins exerçant à l'hôpital. Elle est responsable de la politique qualité et donne son avis sur le recrutement des médecins, sur les réorganisations d'activité médicale, sur le budget annuel, sur les conventions, les projets et toute question intéressant le fonctionnement de l'hôpital. Elle est présidée par le Dr Pierre VIGUIER

LA COMMISSION DES USAGERS (CDU)

Commune avec le CHLVO, elle a pour mission de veiller au respect des droits des usagers, de contribuer à l'amélioration de la qualité de l'accueil et de la prise en charge des personnes malades et de leurs proches.

En cas de réclamation, vous pouvez adresser un courrier à la Direction de l'établissement

HISTORIQUE

1876

Comme la plupart des hôpitaux de proximité dans les campagnes françaises, sa création remonte à la fin du 19ème siècle, suite à un legs. Madame Félicie Bernard, veuve Dumonté, est à l’origine de l’histoire de l’actuel hôpital de l’Île d’Yeu. Par son testament, elle lègue tous ses biens «...aux pauvres de la commune de l’Ile d’Yeu, à charge de la Commune, surtout au maire, à qui je le recommande instamment, de faire de ma maison un hospice pour les pauvres malades, le nom de Monsieur Dumonté sera mis en relief sur la porte principale d’entrée... les étrangers seront à l’hospice comme les autres...». (photo CPA –octobre 1915)Situé près de la nouvelle paroisse de Port-Joinville, dans la rue Jean-Simon Chassin, l’Hôpital Dumonté ouvre donc ses portes suite au décès en 1876 de Madame Félicie Dumonté.

1961

L’évolution démographique (l’Île d’Yeu compte près de 5000 habitants en 1961) et les nouvelles exigences en matière sanitaire et sociale font réfléchir les élus et notables sur les solutions d’amélioration. C’est ainsi que la Direction départementale de la santé accorde le budget nécessaire pour la transformation de l’hospice en hôpital rural et d’un secteur d’hébergement séparé.
 
L’Hôpital Dumonté devient un établissement de santé publique sous la tutelle de la DDASS et du ministère de la santé.

1983

La construction du foyer-logement Les Chênes Verts crée l’opportunité de mutualisation des ressources et incite les administrateurs, plutôt que de transformer les bâtiments existants, d’échanger avec la commune, la maison Dumonté, contre des terrains jouxtant le foyer-logement. Les promeneurs verront toujours le nom de «HÔPITAL DUMONTÉ» sur cette demeure, qui abrite aujourd’hui des logements sociaux.
C’est ainsi, qu’en 1983, l’Hôpital local Dumonté ouvre ses portes au 17 impasse du puits Raimond avec trois lits de médecine d’urgence, huit lits de moyen séjour et neuf lits de long séjour. Les anciens locaux permettaient également à des spécialistes d’assurer des permanences, ainsi, une partie du nouvel hôpital propose des bureaux de consultation pour spécialistes, qui, depuis, connaissent une très large fréquentation.
Trop petit pour avoir un poste de Directeur, la première direction de l’Hôpital local Dumonté est confiée au Directeur de l’Hôpital des Sables d’Olonne.

1988

Première direction par intérim pour le Directeur de l’Hôpital de Challans puisque géographiquement plus près et Centre hospitalier de secteur. Développement des conventions inter hospitalières dans tous les domaines de compétences.

1993

Le vieillissement de la population et la perte d’autonomie des plus âgés touchent non seulement l’hexagone mais également les habitants du canton de l’Ile d’Yeu. L’augmentation de la capacité d’accueil en service de long séjour est décidée et un agrandissement réalisé. En 1995, l’Hôpital local Dumonté totalise 25 lits.

1998

Constitution de la Communauté Hospitalière du Marais-Breton-Vendéen. Afin de répondre au mieux aux exigences nationales de plus en plus pointues en matière de prises en charges et de qualité des soins, les hôpitaux du Nord Vendée se regroupent pour assurer ensemble
  • Pharmacie à usage intérieur commune
  • Équipe de coordination de lutte contre les infections nosocomiales
  • Équipe mobile de soins palliatifs
  • Comité de lutte contre la douleur
  • Filière gériatrique du territoire de santé
  • Coordination de la prévention de la gestion des risques et de la qualité

2010

L’Île d’Yeu subit également la pénurie de médecins qui touche tous les milieux ruraux en France. L’Agence régionale de la santé et les acteurs locaux ont la volonté de pérenniser l’accès aux soins de la population insulaire. Avec ce soutien, l’Hôpital Dumonté crée, en collaboration avec les médecins généralistes libéraux de l’Île d’Yeu, le CENTRE DE SANTÉ médical polyvalent, prend en charge la gestion et salarie les médecins généralistes.
  • Recrutement de médecins
  • Formation médicale continue
  • Création (en 2008) d’une salle dédiée à l’accueil des soins urgents avec radiologie numérique dans les locaux de l’Hôpital Dumonté
  • Contrat de collaboration des médecins du Centre de santé avec le SAMU
  • Développement de la coordination des soins avec les autres structures du canton
  • Accueil et formation d’Internes du CHU de Nantes
  • Informations des dossiers

2011

Création de la direction commune: La direction du Centre Hospitalier Loire-Vendée-Océan de Challans organise dans le secteur Nord-Vendée la direction commune des hôpitaux de Saint Gilles Croix de Vie, Noirmoutier, l’Île d’Yeu, Bouin et Beauvoir.

2012

Convention avec l’association ECHO pour l’installation d’une unité de dialyse médicalisée de 4 lits dans les locaux de l’Hôpital Dumonté.

2018

Afin de répondre au mieux aux évolutions, l’Hôpital Dumonté ferme ses lits d’EHPAD au 31.12.2018 pour se consacrer uniquement au secteur sanitaire, son domaine de compétence. Réorganisation de la présence médicale et paramédicale pour une meilleure prise en charge des patients, autant en situation d’urgence qu’en hospitalisation.